Découvrir
nos Missions

Notre cabinet rédige pour vous tous les documents dans ses domaines de compétences.

Une question avant de télécharger votre modèle ?

Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit de l'urbanisme > LE MAIRE PEUT-IL REFUSER LA REALISATION D'UNE TERRASSE TROPEZIENNE DANS UN SITE CLASSÉ ?

LE MAIRE PEUT-IL REFUSER LA REALISATION D'UNE TERRASSE TROPEZIENNE DANS UN SITE CLASSÉ ?

Le 11 décembre 2023
LE MAIRE PEUT-IL REFUSER LA REALISATION D'UNE TERRASSE TROPEZIENNE DANS UN SITE CLASSÉ ?
La cour adminsitrative d'appel de Paris a confirmé le refus opposé par la Maire à une demande de travaux portant sur la réalisation de terrasses tropéziennes, estimant qu'ils auraient porté atteinte à l'homogénéité du bâti haussmannien environnant.

Cour administrative d'appel de Paris, 7 décembre 2023, SCI Janine, n°22PA02775

Une société civile immobilière, propriétaire d'un appartement dans le huitième arrondissement de Paris, a déposé une déclaration préalable de travaux portant sur la réalisation de terrasses "tropéziennes" sous toiture modifiant l'aspect extérieur de l'immeuble haussmannien. La Maire de Paris a opposé un refus à cette demande après avis défavorable de l'architecte des bâtiments de France. La SCI demande l'annulation de cette décision.

Le plan local d'urbanisme peut-il autoriser des modifications de l'aspect extérieur des immeubles en zone protégée ?

OUI - Le plan local d'urbanisme de Paris fixe les règles relatives à l'aspect extérieur des constructions, aux aménagements de leurs abords, à la protection des immeubles et des éléments de paysage.

Il laisse à la Maire une certaine marge d'appréciation pour refuser ou autoriser des modifications, tant que celles-ci, par leur situation, leur volume, leur aspect, ne sont pas de nature à porter atteinte au caractère ou à l'intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels ou urbains ainsi qu'à la conservation des perspectives monumentales. Concernant les terrasses, le PLU dispose que leur création peut être refusée si celle-ci a pour conséquence de conduire à dénaturer l'aspect de la couverture

Quelle est l'étendue du contrôle opéré par le juge sur une telle autorisation ou refus d'autorisation ?

Le juge de la cour administrative d'appel de Paris exerce un contôle in concreto, appréciant l'homogénéité architecturale avoisinante afin de déterminer si la Maire de Paris a pu refuser d'accorder une telle autorisation.

Il considère que la réalisation de ces terrasses porterait atteinte à l'homogénéité du bâti environnant et aux caractéristiques des immeubles haussmanniens quand bien même celles-ci ne seraient pas visibles depuis l'espace public. Il souligne l'appréciation de l'architecte des bâtiments de France qui considère que les toitures parisiennes en question "participent à la qualité du site inscrit". 

Le juge estime que la circonstance selon laquelle un bâtiment à proximité comporterait déjà des terrasses tropéziennes ne fait pas obstacle à ce que la Maire puisse régulièrement refuser d'accorder une telle autorisation.

Retrouvez nos autres actualités sur le droit de l'urbanisme :

UNE ASSOCIATION DE PROTECTION DU CADRE DE VIE A-T-ELLE INTERET A AGIR CONTRE UN PERMIS DE CONSTRUIRE ?

QUELLES CONDITIONS PERMETTENT DE LEVER LA SUSPENSION D'UN PERMIS DE CONSTRUIRE ?

LA TAILLE D'UNE EXTENSION DU BÂTI EST-ELLE ILLIMITÉE EN CAS DE SILENCE DU PLU ?

Dans le cadre du contentieux en matière de droit de l'urbanisme, le Cabinet Lapuelle est disponible pour vous accompagner.

Vous pouvez également trouver sur le lien suivant, de nombreux modèles de courriers, notes juridiques et guides en matière de droit public général, qui sont à votre disposition sur le site Lapuelle Juridique.

Pour toute autre question, vous pouvez contacter votre cabinet juridique ou prendre rendez-vous. 
 
Maître Clémence LAPUELLE - 38 rue Alsace-Lorraine - 31000 TOULOUSE - Tél. : 05 61 38 27 17 - Mail : lapuelle@cabinetlapuelle.com

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit de l'urbanisme